Restrictions de l'utilisation de l'acétate de cyprotérone

En raison des cas de méningiomes liés à l'utilisation d'acétate de cyprotérone, l'ANSM en restreint les indications. Les conditions de prescription et les recommandations sur le suivi des utilisateurs d'acétate de cyprotérone émises en 2018 et 2019 restent inchangées.

Par ailleurs, une attestation d'information doit obligatoirement être signée chaque année par le patient et son médecin prescripteur et remise au pharmacien pour toute délivrance de ces médicaments.