L’ANSM a été alertée sur les difficultés d’accès aux traitements PLAQUENIL (hydroxychloroquine) et KALETRA et son générique (lopinavir/ritonavir) pour les maladies chroniques(VIH, lupus, polyarthrite rhumatoïde…) dans les pharmacies en ville. En conséquence, l'ANSM demande aux pharmaciens d’officine de ne délivrer ces médicaments que sur prescription médicale dans leurs indications habituelles.

En savoir +

Le réseau français des CRPV a établi une fiche à destination des professionnels de santé faisant le point sur la chloroquine et l'hydroxychloroquine en rappelant que celles-ci ne doivent pas être utilisées dans la prise en charge des infections à coronavirus SARS-CoV-2, en dehors d'essais cliniques ou de prises en charge spécilaisées.  /sites/default/files/files/Point-information/Fiche%20Chloroquine%20MAJ%20200320%20final-np%20hg%20(2).pdf

En savoir +

Afin de réduire le risque de réaction d'hypersensibilité immédiate, l'ANSM rappelle aux professionnels de santé qui réalisent des examens d'imagerie avec produits de contraste, les précautions à observer et conduites à tenir. Les patients doivent être informés, en particulier les patients asthmatiques et les patients allergiques. Une surveillance médicale des patients pendant et après l'administration du produit de contraste (30 minutes) doit être mise en place et les moyens nécessaires à une réanimation d'urgence doivent être disponibles.

En savoir +

Rappel des règles de bon usage du paracétamol

En cas de douleur ou de fièvre, notamment dans un contexte d'infection comme le COVID-19, l'ANSM recommande aux patients et aux professionnels de santé de privilégier le paracétamol en respectant les règles de bon usage: Prendre la dose la plus faible, le moins longtemps possible Respecter la dose maximale par prise et par jour ainsi que l'intervalle entre les prises Vérifier l'absence de paracétamol dans les médicaments concomitants Respecter les précautions d'emploi (adulte < 50 kg, insuffisance hépatique légère à modérée, insuffisance rénale sévère, ...) Par ailleurs, la vente sur Internet des médicaments à base de paracétamol, d'ibuprofène et d'aspirine est suspendue.

En savoir +

Suspension de l'AMM d'ESMYA (ulipristal)

A la suite de la survenue d'une hépatite fulminante au cours de l'utilisation de l'ulipristal dans le traitement des fibromes utérins, l'EMA va procéder à une réévaluation du rapport bénéfice/risque d'ESMYA. En attendant, les patientes doivent interrompre leur traitement dans les meilleurs délais en se rapprochant de leur médecin pour accompagner cet arrêt. Un bilan hépatique devra être réalisé dans les deux à quatre semaines suivant l'arrêt du traitement.

En savoir +

A la suite de signalements de cas d'erreurs médicamenteuses, HALDOL 2 mg/ml ne sera disponible qu'en flacon compte-gouttes de 30 ml à compter du 30 mars 2020.

En savoir +

La contre-indication relative au risque de tumeur concernant initialement les patients ayant une tumeur diagnostiquée ou suspectée, cancéreuse ou non, a été étendue à tous les patients présentant une affection ou antécédent favorisant la survenue de tumeur. Les données disponibles suggèrent que le risque de tumeur peut être plus élevé chez les patients traités par INCRELEX alors qu'ils n'ont pas de déficit en IGF-1 ou chez ceux traités à des doses supérieures aux doses recommandées.

En savoir +

La spécialité TIAPRIDAL 5 mg/goutte devient TIAPRIDAL 138 mg/ml. Le dosage n'est pas modifié (1 goutte= 5mg de tiapride base). La pipette compte-goutte est remplacée par une seringue doseuse graduée en mg qui ne permet pas de délivrer des doses orales inférieures à 25 mg. Les prescripteurs doivent indiquer sur l'ordonnance, la posologie à administrer en mg et la fréquence des prises.

En savoir +

La rupture d'anneau est un effet attendu, très rare, pouvant survenir avec cette méthode contraceptive. Les signes évocateurs d'une rupture d'anneau contraceptif sont : inconfort vaginal, douleur vaginale de type pincement, saignement vaginal, expulsion spontanée de l'anneau rompu, non perception de la forme ronde de l'anneau à la palpation, douleurs lors des rapports sexuels. Une contraception d'urgence peut être à envisager, en raison du risque de grossesse.

En savoir +

L'ANSM rappelle aux patients de toujours porter sur eux deux stylos d'adrénaline injectable EMERADE et aux personnes amenées à utiliser un stylo, de vérifier qu'il a bien été activé. Dans le cas contraire, il faut appuyer fortement, à deux mains si nécessaire, afin de forcer l'activation.  

En savoir +

Pages