Afin d'éviter le risque de confusion entre LYTOS (bisphosphonate) et LITHOS (citrate de potassium et de magnesium), l'ANSM recommande de prescrire le médicament en DCI et le complément alimentaire en précisant ce statut.

En savoir +

A la suite de nombreux cas d'abus et d'usage détournés des médicaments contenant de la codéine, du dextrométhorphane, de l'éthylmorphine ou de la noscapine, il a été décidé de lister ces produits. Ils nécessitent par conséquent une ordonnance pour être délivrés et leur vente sur les sites Internet est également interdite.

En savoir +

L'ANSM a décidé que le valproate et ses dérivés (Dépamide et Dépakote) ne doivent plus être utilisés pour traiter les épisodes maniaques du trouble bipolaire chez les femmes enceintes et les femmes en âge de procréer n'utilisant pas de contraception efficace. Une information renforcée est mise en place auprès des femmes et des professionnels de santé afin de réduire les risques.

En savoir +

L'INCa et l'ANSM rappellent que les taxanes (docétaxel et paclitaxel) ont une place importante dans le traitement de certains cancers pour lesquels il n'y a pas d'alternative. Les investigations menées ne montrent pas d'augmentation de la fréquence des effets indésirables graves et des décès liés au docétaxel.

En savoir +

Harmonisation européenne des informations sur l'utilisation de LOVENOX

Les informations d'utilisation de LOVENOX (enoxoparine sodique) ont été harmonisées entre tous les pays d'Europe. - La concentration en enoxoparine doit être exprimée en unités internationales (UI) et en milligrammes (mg). 1 mg d'enoxoparine équivaut à 100 UI d'activité anti-Xa - Deux schémas posologiques sont proposés dans le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et de l'embolie pulmonaire (EP) - La contre-indication en cas d'insuffisance rénale sévère a été supprimée Ajustement de la posologie si clairance de la créatinine comprise entre 15 et 30 ml/min Non recommandé lorsque la clairance de la créatinine < 15 ml/min

En savoir +

Persistance de grossesses sous SORIATANE (acitrétine)

L'ANSM rappelle aux professionnels de santé la nécessité de respecter scrupuleusement les conditions de prescription et de délivrance du SORIATANE. Malgré le risque tératogène connu, des grossesses surviennent encore en cours de traitement par ce médicament.

En savoir +

Kétamine et risque d'atteintes hépatiques graves

Des cas d'atteintes hépatiques graves ont été signalés lors d'administrations répétées et/ou prolongées de Kétamine à des doses élevées dans la prise en charge de douleurs rebelles. Il est donc indispensable de respecter les posologies et de surveiller le bilan hépatique régulièrement.

En savoir +

Une enquête de pharmacovigilance a montré que l'AVK fluindione est plus fréquemment associé à la survenue d'atteintes immuno-allergiques que les anticoagulants coumariqniques (warfarine, acénocoumarol). Ces réactions immuno-allergiques sont rares, mais souvent sévères avec des atteintes rénales, hépatiques, hématologiques ou cutanées de type DRESS. Elles surviennent habituellement au cours des 6 premiers mois de traitement par fluindione.

En savoir +

Rappels sur le bon usage des médicaments en cas de vague de chaleur

En cas de vague de chaleur certaines populations sont particulièrement vulnérables : les personnes âgées, les nourrissons, les enfants et les personnes atteintes de pathologies chroniques (cardiovasculaires, rénales ou neuropsychiatriques). Certains médicaments sont alors susceptibles d'aggraver une déshydratation ou un "coup de chaleur".  

En savoir +

Nouveaux effets indésirables sous DIU MIRENA

L'ANSM a constaté une augmentation des déclarations et une apparition de nouveaux signaux de pharmacovigilance liés à l'utilisation du dispositif intra-utérin (DIU) à base de lévonorgestrel, MIRENA. De nouveaux effets indésirables (non mentionnés au RCP) à type d'anxiété, vertiges, fatigue, irritabilité, etc. ont été rapportés au niveau européen et sont en cours d'évaluation.

En savoir +