Risques d'effets indésirables avec les préparations coliques

Une enquête de pharmacovigilance a montré que les préparations coliques (macrogols ou PEG, phosphatés, sulfatés, anthracéniques) administrées par voie orale peuvent être à l'origine de : Risque allergique (choc anaphylactique, angioedème, urticaire) Désordres hydro-électrolytiques pouvant entraîner une décompensation cardiaque, des troubles du rythme ou des troubles neurologiques (convulsions) Atteintes rénales avec insuffisance rénale irréversible Il est important de bien respecter les conseils d'hydratation. Toutes ces spécialités sont désormais soumises à prescription médicale.

En savoir +

Des études récentes ont montré un risque accru de cancer de la peau ou des lèvres (carcinome basocellulaire et carcinome épidermoïde) chez des patients traités pendant de nombreuses années à des doses élevées d'hydrochlorothiazide. Les patients qui prennent de l'hydrochlorothiazide doivent : Vérifier régulièrement l'état de leur peau Faire examiner les lésions cutanées suspectes Limiter l'exposition au soleil et aux rayons UV

En savoir +

Rétinoïdes par voie cutanée contre-indiqués pendant la grossesse

Les traitements par voie cutanée à base de rétinoïdes (trétinoïne, isotrétinoïne, adapalène, tazarotène) surtout utilisés dans l'acné, sont désormais contre-indiqués chez la femme enceinte ou planifiant une grossesse.

En savoir +

Au regard des données disponibles, l'ANSM a décidé d'octroyer une AMM à la spécialité BACLOCUR (baclofène) dans le traitement de l'alcoolo-dépendance, en raison de l'intérêt pour la prise en charge des patients en échec thérapeutique et en complément d'un suivi psychosocial. BACLOCUR peut être prescrit par tout médecin, avec une augmentation progressive des doses pour obtenir une bonne réponse thérapeutique et une tolérance acceptable sans dépasser la posologie maximale de 80 mg/jour.

En savoir +

Les pharmaciens de la région Nouvelle-Aquitaine peuvent vacciner les patients contre la grippe saisonnière avec les vaccins Fluarix Tetra, Influvac, Influvac Tetra et Vaxigrip Tetra. Seul Influvac Tetra est réservé aux adultes de plus de 18 ans. La vaccination contre la grippe saisonnière est généralement bien tolérée, mais une surveillance renforcée post-vaccinale est mise en place afin de recenser les éventuels effets indésirables liés à cette vaccination. Un document de signalement d'effet indésirable est directement téléchargeable en cliquant sur le lien ci-dessous. /sites/default/files/files/Point-information/Questionnaire%20suivi%20%20grippe%20saisonni%C3%A8re%202018-2019%20%20version%20pharmacie%20d'officine.pdf

En savoir +

Diclofenac et risque cardiovasculaire

L'ANSM rappelle aux médecins l'importance de respecter l'AMM des médicaments contenant du diclofenac. Une nouvelle étude suggère un risque plus élevé d'évènements cardiovasculaires du diclofénac comparé à d'autres AINS. De plus le diclofénac ne doit pas être utilisé en automédication. Le diclofénac ne doit être prescrit qu'en seconde intention à la dose efficace la plus faible possible pendant la durée la plus courte possible.

En savoir +

Recommandations pour pallier la rupture d'approvisionnement en SINEMET

Pendant l'indisponibilité des spécialités de SINEMET (lévodopa/carbidopa), les médecins doivent prescrire un générique de SINEMET ou une spécialité à base de lévodopa/bensérazide (MODOPAR et génériques). Il est essentiel de respecter : la même dose de lévodopa totale quotidienne et pour chaque prise le nombre de prises et leur répartition sur la journée la forme galénique.

En savoir +

CREON 12 000 U devient CREON 10 000 U

Les spécialités CREON destinées au traitement de la mucoviscidose changent de dénomination. La composition des gélules à base de pancréatine (poudre de pancréas) est inchangée et ne nécessite pas de modification de posologie ou de rythme d'administration.

En savoir +

Risques d'atteintes ophtalmiques sous ZELBORAF / COTELLIC

Le risque d'atteintes ophtalmiques est un risque identifié du ZELBORAF (vemurafenib) et du COTELLIC (cobimetinib). Les patients traités par ces médicaments doivent être informés qu'un examen ophtamologique doit être réalisé rapidement en cas de survenue d'un trouble visuel. Une adaptation du traitement (réduction de dose, interruption ou arrêt définitif) devra être discutée avec le prescripteur.

En savoir +

ANDROCUR (acétate de cyprotérone) et risque de méningiome

L'ANSM rappelle que la présence ou un antécédent de méningiome est une contre-indication à l'utilisation d'ANDROCUR et génériques et que l'appartion en cours de traitement doit conduire à son arrêt. Le risque de méningiome est multiplié par 7 pour les femmes traitées par de fortes doses sur une longue période et par 20 après 5 ans de traitement.

En savoir +