Bon usage des médicaments antidouleurs

Un flyer destiné aux patients sur le "bon usage des médicaments anti-douleurs" est disponible et téléchargeable pour diffusion. /sites/default/files/files/BUMA-Bon-usage-des-antalgiques-Version-impression-A5.pdf

En savoir +

A la suite de signalements d'erreurs médicamenteuses graves chez des nouvaux-nés, les prescripteurs doivent désormais indiquer sur les ordonnances de PHOSPHONEUROS (phospore élément) solution buvable en gouttes : l'âge et le poids du patient la posologie en nombre de gouttes par kilo par prise avec le nombre de gouttes par prise  et en nombre de prises

En savoir +

Suivi cardio-métabolique sous antipsychotiques

Les traitements par antipsychotiques peuvent être à l'origine d'une prise de poids et de troubles métaboliques comme le diabète et/ou une dyslipidémie. Une recherche des facteurs de risque du patient devra être effectuée avant le début du traitement et une surveillance étroite devra avoir lieu en cours de traitement et porter sur le poids, la glycémie, la pression artérielle et le bilan lipidique.

En savoir +

Recommandations pour la prise en charge des patients sous ANDROCUR

A la suite d'une augmentation du risque de survenue de méningiome chez les patients traités par acétate de cyprotérone (Androcur et génériques) à fortes doses pendant plus de 6 mois, il est recommandé de : respecter les indications et de réserver Androcur aux patientes présentant un hirsustisme sévère avec retentissement sur leur vie psycho-affective et sociale réévaluer le traitement chaque année proscrire les utilisations prolongées et les fortes doses réaliser une imagerie cérébrale par IRM en début de traitement pour tous les patients arrêter définitivement le traitement en cas de découverte de méningiome

En savoir +

ACTILYSE chez l'adolescent de 16 ans ou plus

ACTILYSE (altéplase) peut être utilisé chez les adolescents de 16 ans ou plus dans l'AVC ischémique à la phase aiguë. Les modalités d'utilisation sont les mêmes que celles destinées à la population adulte. Cependant, les connaissances sur la sécurité et l'efficacité d'ACTILYSE dans cette population sont limitées.

En savoir +

En raison de difficultés d'approvisionnement, l'ANSM recommande  de réserver en priorité la prescription de CELESTENE (béthamétasone) et génériques solution buvable en gouttes : aux enfants de moins de 2 ans dans les indications : laryngites aiguës asthme sévère du nourrisson

En savoir +

Tensions d'approvisionnement en Valsartan : recommandations

A la suite du rappel mondial de certains médicaments à base de valsartan consécutif à l’identification d’un défaut de qualité, les organisations professionnelles ont adressé des recommandations aux professionnels de santé. Les initiations de traitement par valsartan doivent être évitées En cas de renouvellement, les prescriptions de valsartan doivent être réservées aux patients Souffrant d'insuffisance cardiaque et non contrôlée par candesartan ou losartan En traitement du post-infarctus du myocarde Atteints d'HTA, équilibrés et traités en polythérapie. Le numéro vert  0 800 97 14 03 est accessible gratuitement du lundi au vendredi de 9h à 19h.

En savoir +

ESMYA : Discuter des alternatives avec les patientes

En raison de signalements européens d'atteintes hépatiques graves, le choix de l'initiation et de la poursuite d'un traitement par ESMYA (ulipristal) pour un fibrome utérin, doit être évalué au cas par cas par le gynécologue. Il est nécessaire de prendre en compte le rapport bénéfices/risques et de discuter des alternatives avec la patiente.

En savoir +

Diminution de la posologie d'initiation du céritinib (ZYKADIA)

La posologie d'initiation du traitement par ZYKADIA 150 mg (céritinib) passe de 750 mg (5 gélules) une fois par jour à jeun à 450 mg (3 gélules) une fois par jour avec de la nourriture.

En savoir +

Le valproate utilisé dans le traitement de l'épilepsie et des troubles bipolaires est contre-indiqué chez les femmes enceintes ou susceptibles de le devenir. La commission européenne a entériné cette contre-indication et les mesures de réduction des risques mises en place par l'ANSM et demande l'application de mesures additionnelles à partir de fin juin 2018.

En savoir +

Pages