Contre indication des AVK chez la femme enceinte

Les AVK ne doivent jamais être utilisés pendant la grossesse en raison du risque pour le foetus et l'enfant à naître (risque d'avortement spontané, de mort in utero, malformations de la face, du squelette et du cerveau, de retard de croissance, d'hémorragies).

En cas de nécessité de poursuite d'un traitement anticoagulant pendant la grossesse, le passage à l'héparine s'impose à partir de la 36ème semaine d'aménorhée.