Pas de ceftriaxone (ROCEPHINE et génériques) par voie sous-cutanée

L'EMA a décidé en 2014, de restreindre l'administration des spécialités de ceftriaxone aux voies intraveineuse (IV) et intramusculaire (IM).

Des effets indésirables cutanés tels qu'érythème, rash, douleurs, oedèmes ou même nécrose sont survenus au niveau du site d'injection avec la voie sous-cutanée (SC).