Suspension de l'AMM d'ESMYA (ulipristal)

A la suite de la survenue d'une hépatite fulminante au cours de l'utilisation de l'ulipristal dans le traitement des fibromes utérins, l'EMA va procéder à une réévaluation du rapport bénéfice/risque d'ESMYA. En attendant, les patientes doivent interrompre leur traitement dans les meilleurs délais en se rapprochant de leur médecin pour accompagner cet arrêt.

Un bilan hépatique devra être réalisé dans les deux à quatre semaines suivant l'arrêt du traitement.