ESBRIET (pirfénidone) et atteintes hépatiques

ESBRIET (pirfénidone) et atteintes hépatiques :

La pirfénidone est indiquée dans la fibrose pulmonaire idiopathique légère à modérée. Connue pour ses réactions de photosensibilisation, une mise en garde sur son hépatotoxicité est aujourd’hui publiée. En effet, des cas graves de lésions hépatiques ont été récemment signalés avec la pirfénidone, dont certains d'issue fatale. Aussi, un bilan hépatique (ALAT, ASAT, bilirubine) doit être réalisé avant de commencer un traitement pirfénidone, puis une surveillance mensuelle pendant les 6 premiers mois de traitement puis tous les 3 mois pendant toute la durée du traitement doit être instaurée. Une augmentation des transaminases peut nécessiter une réduction de dose, une interruption de traitement ou un arrêt définitif du traitement par pirfénidone. En cas d’augmentation significative des aminotransférases hépatiques avec une hyperbilirubinémie, le traitement par ESBRIET (pirfénidone) doit être arrêté définitivement