Atteinte hépatique et GILENYA (fingolimob)

Après des cas d’atteintes hépatiques sévères, allant jusqu’à la transplantation hépatique, après la prise de GILENYA (fongolimob) indiqué dans la sclérose en plaques, les modalités de surveillance, d’arrêt et de reprise du médicament ont été émises.

En particulier, la bilirubine doit être contrôlée conjointement avec les transaminases hépatiques et les tests de la fonction hépatique doivent être effectués régulièrement et ce jusqu'à 2 mois après l'arrêt du fingolimod. En cas de symptômes évocateurs d'un dysfonctionnement hépatique, le fingolimod doit être arrêté si une atteinte hépatique significative est confirmée, et le traitement ne doit pas être repris à moins qu'une étiologie alternative plausible des signes et symptômes de lésion hépatique ne puisse être établie.

Pour plus de précision , consultez la lettre d’information.