Leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) et TECFIDERA (diméthyl fumarate)

La leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP) est une maladie du système nerveux central par réactivation du polyomavirus JC, un virus présent sous forme latente dans l’organisme de 70 à 90 % des adultes sains ; l’évolution souvent fatale dans les 6 mois qui suivent le diagnostic. Une immunosuppression d’origine médicamenteuse peut être à l’origine d’une réactivation du virus. Dans de précédents communiqués de Pharmacovigilance, il était déjà évoqué des cas avec CELLCEPT (mycophénolate de mofétil), TYSABRI (natalizumab), GILENYA (fingolimod). Aujourd’hui, il est notifié les cas de LEMP avec le TECFIDERA (dimethyl fumarate), et ce quel que soit le niveau de la lymphopénie. Le traitement doit être immédiatement interrompu dés les premiers signes de la maladie LEMP et un déclaration envoyée au Centre de Pharmacovigilance.

 

Egalement le lien qui rappelle un précédent communiqué sur notre site :

http://www.pharmacovigilance-limoges.fr/actualites/premier-cas-de-leucoencephalopathie-multifocale-progressive-lemp-chez-un-patient-traite